La surdité

La surdité - Willa Galindo

J'ai récemment entendu une insulte peu banale : « bollosse » … Ma mère, qui est rendue presque sourde, a entendu Botox, et croyant bien faire, a demandé à sa voisine : « Mais pourquoi le traite-t-il de sale botox ? » Bien sûr qu'elle avait tout entendu de travers, et l'imagination aidant, s'est fait son film … persuadée d'avoir saisi quelque chose d'anormal.

La scène était pour le moins cocasse je vous assure … La surdité est vraiment un handicap. Je ne compte plus les moments où nous avons hésité entre fou-rires et larmes … Un jour où je lui parlais d'une amie Sandrine, ma mère me demande devant tout le monde : « Tu délires, quel rapport entre Luc, les enfants et des sardines ? » Vous riez, mais je vous assure que parfois, c'est embarrassant, voire même, générateur de conflits. Mon fils de 3 ans va à la vitesse de la lumière, et parle bien, mais avec ses mots. Autant vous dire que quand on met les deux ensemble, la situation est franchement explosive. Aux fêtes, c'est le pire. Il y a pourtant des solutions à la surdité, mais elle refuse tant et plus d'envisager quoique ce soit.

Un oncle que je ne porte pas particulièrement dans le cœur, a lui aussi ce regrettable problème ; dans son cas, c'est moins embêtant, il ne voit quasiment personne depuis des lustres. Chez certains, on pourrait croire que la surdité les isole, mais dans son cas, c'est tout à fait différent. Il refuse la société dans son ensemble. Un vrai ours. On a beau lui tendre la main, il ne fait que ronchonner, il a pourtant eu une vie assez facile, de l'extérieur. En tout cas, il n'a jamais manqué de rien.

C'est fou comme certaines personnes vieillissent bien, et d'autres mal. Ma marraine était un ange, elle a vécu tellement de drames personnels, dont notamment le décès quasi-simultané en 1 mois de sa jumelle, et son mari adoré, et pourtant, elle n'était que gentillesse, calme et pondération avec une ouverture d'esprit que je souhaite à tout le monde.

À quoi est-ce dû ? Sans doute que cela tient à des qualités de cœur personnelles, que tout le monde n'a pas les mêmes facultés face à l'adversité.

À ce titre, la notion de résilience m'a toujours fascinée. Développée par Borys Cyrulnik à Toulon en France, elle évoque l'idée que l'être humain peut traverser toutes les épreuves, et a la faculté intérieure de rebondir.

Évidemment, tout le monde n'est pas égal face aux difficultés, mais quand même, l'écart est tellement important selon les personnes, que c'est assez choquant parfois.