Mes bougies

Mes bougies - Willa Galindo

J’ai découvert un loisir créatif qui est extraordinaire. Je fabrique des bougies en cire animale et en cire végétale. Avec des pigments adaptés, je les colore en rouge, en vert, en jaune. Pour qu’elles diffusent une odeur agréable, j’ajoute des épices, de l’encens en résine ou encore des huiles essentielles. J’aime bien les parfums de vanille, de cannelle, de clous de girofle. Mélangés, ils embaument l’air, ce qui donne une ambiance très « Noël ». La lumière des bougies est la plus belle dans un logis. Sa couleur chaude, ambrée, participe au sentiment de bien-être et d’intimité. Comme je suis prudente, je mets mes chandelles dans des photophores. J’en ai en terre cuite, en verre, en porcelaine. Les globes d’argile ajourés dessinent de petites taches de lumière sur les murs, les verres augmentent l’intensité lumineuse des flammes. Ce sont des accessoires indispensables pour profiter de la beauté d’une lumière émise par une bougie, mais en toute sécurité.

J’ai eu une installation de porte et fenetre Brossard très satisfaisante. J’en ai profité pour modifier quelques éléments dans mon appartement. Ma cuisine ne possédait pas un grand plan de travail, ce qui me gênait lorsque je confectionnais des bougies. J’ai demandé à un artisan, un bon menuisier, de faire sur-mesure un comptoir en bois. Il partage ma cuisine en deux zones, ce qui est plus pratique pour moi. Ma table est inutile et je ne prends plus mes repas que sur le comptoir, maintenant. J’ai mis des suspensions où une ampoule nue, d’une belle luminosité orangée, est accrochée, tout simplement. Dans un style industriel, la cuisine est très différente d’avant, ce qui me donne l’impression d’avoir déménagé.

Je fais aussi des savons artisanaux avec une base de savon doux que j’agrémente de fragrances et de couleurs naturelles. J’incorpore des pétales de fleurs, de l’huile de noisette ou encore d’olive, de coco, de rose musquée, selon ce que je trouve sur le site où je me fournis. Des noyaux d’olives broyés font un excellent gommage corporel pour les genoux, les jambes et les coudes. Je les ajoute dans mes préparations. Du lait de chèvre en poudre est un adoucissant que je mêle avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, qui est antiseptique, et dont l’odeur me rappelle les placards de ma grand-mère. Avec des moules, je fabrique des savons en forme de fleur, de cœur, d’ours ou d’étoile que j’offre à mes amis.